menu
Adji Sarr a accouché, mais d’une grosse déception surtout de ses souteneurs. Aucune de ses accusations contre Ousmane Sonko n’a été confirmée par les témoins, d’autant plus que l’ex-masseuse se contredit dans ses propos depuis le début.
Affaire Sweet Beauty : Un non-lieu total pour une bonne image de la justice
327
vues

En effet, Adji Sarr avait déclaré lors de sa première audition à la section de Recherches qu’elle avait rédigé sa plainte. Or, cette plainte, bien confortée par des articles du Code pénal, ne pouvait être que l’œuvre d’un averti en droit. L’histoire a prouvé que c’est un avocat du nom de Me Pape Samba So dit Gaby, qui en est l’auteur.

Sur le supposé viol, le certificat médical, fait par le gynécologue Alphousseyni Gaye a balayé d’un revers de la main cette possibilité. Il parle plutôt d’une déchirure ancienne de l’hymen.

Toujours dans ses ouvres, Adji Sarr, qui disait être enceinte, a finalement déclaré qu’elle n’a jamais tenu ses propos. Elle qui aussi avait promis de fournir ses preuves une fois en face d’Ousmane Sonko, n’a rien mis sur la table du doyen des juges lors de leur confrontation.

La dernière est la meilleure avec ces audios de MC Niasse. L’ex-masseuse avoue que cette affaire est un vrai complot. Convoquée par le doyen des juges, elle s’est dédouanée, disant qu’il voulait tester la fiabilité de Mc Niasse.

Jamais dans l’histoire judiciaire du pays, un dossier n’a été d’une telle vacuité. Il n’y a rien dans cette affaire, qui permet d’asseoir la thèse du viol, et de renvoyer l’affaire en audience devant le tribunal pour jugement.

Un non-lieu total pourrait redonner une bonne image de cette justice, qui, selon certains analystes, a perdu sa crédibilité sur les dossiers politiques. Le juge Maham Diallo se retrouve face à l’histoire, la balle est dans son camp.

VOTRE RÉACTION?

#WakhSaKhalatt

https://teledakar.net/assets/images/user-avatar-s.jpg

0 comment

Write the first comment for this!