menu
Ce n’est pas juste de parler de défaite du chef de l’État et de non-respect de la démocratie.
Me El Hadj Diouf pète les plombs : « Il ne faut pas qu’on nous emmerde avec Sonko ! »

« Il n’y a pas de dossier politique au tribunal. Ici, on juge des faits et dans cette affaire précise, une femme nommée Adji Sarr a accusé le leader du Pastef de viol ».

Ceci ressort de l’intervention de Me El Hadj Diouf sur la Radio futurs médias. Selon lui, il faut que justice se fasse. « Qu’on ne nous emmerde pas avec ce bonhomme », dit-il, avant d’être coupé net par le présentateur qui a insisté sur le choix des mots qu’il faut tenir à l’antenne.

Auparavant, il a déploré la tournure donnée à « cette simple audition ». « Sonko sait qu’il est convoqué pour être entendu. Il n’y a pas possibilité de l’amener en prison. Mais il faut à tout prix qu’il se victimise. C’est un citoyen convoqué. Pourquoi convoquer la presse, ameuter l’opposition, des gens qui annulent leur voyage ? », entre autres faits que dénonce l’avocat.

VOTRE RÉACTION?

#WakhSaKhalatt

https://teledakar.net/assets/images/user-avatar-s.jpg

0 comment

Write the first comment for this!