menu
Les images, publiées ce mercredi 26, d’un individu menotté à bord du TER suscitent beaucoup de polémiques.

L’identité de la personne n’est pas dévoilée, mais on peut apercevoir, dans une vidéo, un homme avec son ticket de première classe dans sa main, menottée à une barre stabilisatrice.
Menotté dans le TER, cet passager a vécu l'enfer

"Certains sont peut être au courant de la situation que j’ai vécu ce matin dans le ter de @Ter_dakar . J’ai voyagé menotté (en première classe) à cause tout simplement de l’excès de zèle d’un gendarme et d’une interpellation au faciès qui se fait souvent malheureusement."

"Bon, ceux qui ont l’habitude de prendre le @Ter_dakar se plaignent souvent du comportement des gendarmes chargés de la sécurité et j’en ai fait les frais aujourd’hui. Pas parceque je lui ai manqué de respect mais parce que le gendarme l’a décidé et c’est tout. 👇🏾"

"Je suis un habitué du TER, il m’arrive de prendre la première ou la 2e Classe selon le niveau d’affluence au niveau de la gare ak fou sama poche tooolou. J’ai les 2 cartes ! Ce matin, je me gare à la gare de Keur Mbaye Fall, j’ai décidé de voyager en première classe."

"Vous savez, souvent il y a une file qui est formé par ordre d’arrivée au niveau de la gare, pour faire entrer seulement le nombre des personnes proportionnel aux place disponibles en 1st class, car il n’est pas admis que les gens soit debout en première classe…

j’étais dans le rang et j’étais ps le dernier (pour mouy clair mais looolou graawoul) ! On est monté sans tris, pour un habitué, ça veut dire qu’il y a assez de places pour tout monde. Pas le cas, on était 2 à ne pas avoir de places, moi et un autre gars, on est resté debout.

L’autre gars ronchonnait, mais moi je suis dans un good mood today… Kone Nice !

Un gendarme, visiblement mal réveillé faisait le tour de la rame pour vérifier le port du masque, bien avant son arrivée je sortais le mien de mon sac. Donc, RAS à ce niveau.

Il sort, me regarde et me demande de venir, je détourne la tête. Il vient, dépasse le gars avec qui je suis debout en première classe et me demande de sortir. Je lui demande pourquoi ? …

Le gendarme me dit, « On ne doit pas se mettre debout en première classe, il faut descendre.

». Ma réponse fut, « D’accord, mais je ne suis pas seul. ».

Le gendarme me répondit, C’est toi seul qui va descendre. Bon la confrontation était inévitable, je lui « Faites moi sortir alors, mais ce qui est sûr c’est que je ne sortirais pas SEUL de mon plein gré.

Il se mets en position de combat (Il pensait que j’allais me débattre… lool.), sort ses menottes, je lui donne ma main calmement et il m’accroche au porte baggasss… Ndeysane, les passagers lui demandait d’enlever d’arrêter ce qu’il faisait et tout…

Arrivé à la gare, les passagers refusent de descendre sans moi, ils sont venus me prendre pour m’escorter dans le bureau (poste) de gendarmerie de la gare.

Là nak ngay comprendre l’injustice et le zèle excessif des forces de l’ordre.

1. On bloque tous les passagers en bas et on me fait monter au poste de gendarmerie du TER. personne ne monte… 2.L’agent à bord du TER est venu (Puis reparti, elle a été grave conciliante la Sista. Vraiment Pro à l’écoute et très orienté satisfaction client.

Pendant tout le trajet, sa demande était qu’on m’enlève les menottes même si on doit m’amener au poste.

Le gendarme à bord est la seule personne qui a parlé à son collègue qui m’a retenu avant de disparaître…

On me fait attendre dans le bureau où je devais attendre le Commandant de brigade. Là j’ai subi l’excès de zèle et l’indiscipline des gendarmes. Avec les "DOULE, SILENCE, NDEYAM, C’EST PS LE BORDEL…"

J’ai ps cède à la provoc, on connaît la technique 😂😂😂

J’étais assis sur une chaise, on a pris ma pièce d’identité pour identification on m’a demandé d’autres d’infos sur la filiation. On a pris mes téléphones et on m’a demandé d’attendre sur une chaise.

Un gendarme venu de Je ne sais où a fait une entrée fracassante dans le bureau, il m’a demandé de me lever avant de me menotter (Encore) avant de me demander de me rassoir 🤦🏾‍♂️

Une personne qui n’est ps menaçante qui est assise qui ne se debat ps ni rien vous le menotez oklm.

30 minutes après, un “gentile flic” est venu pour discuter avec moi avant de m’enlever les menottes. Je restais toujours dans l’attente du commandant de brigade.

Quelques minutes après, le responsable de la gare est venu. Soit un peu plus d’une heure après qu’on m’ait déposé au poste, pour un client dit "privilégié" de première classe. Pour s’enquérir de ma situation.

Là, on commence à s’expliquer sur ce qui s’est passé. Je lui ai dit, c’est ma parole contre celui du gendarme qui est parti. Il y a des témoins en bas (Je ne savais pas s’ils étaient toujours là même, mais oui y en avait 2 qui ne sont pas partis tout le temps que j’étais là).

Je lui ai demandé pour des raisons d’équité d’écouter ces personnes ou de regarder les caméras Parceque y en a à la gare et dans train.

Bon, il a préféré discuter avec l’agent, demander de passer l’éponge "en son nom et au nom du SETER” pour qu’on me libère…

tout en me demandant qu’on puisse discuter une fois sorti du poste… Je leur ai fait comprendre que y a eu de l’excès de zèle de la part de l’agent qui n’avait pas besoin de faire ça et que c’est très dégradant pour une personne… Et que c’est ps un cas isolé…

En partageant mon histoire sur Insta j’ai reçu des témoignages choquants…"

VOTRE RÉACTION?

#WakhSaKhalatt

https://teledakar.net/assets/images/user-avatar-s.jpg

0 comment

Write the first comment for this!