menu
L’union sacrée scellée, vendredi dernier, entre Cheikh Yérim Seck et sa consœur Astou Dione, suscite une vive polémique, notamment chez les féministes qui, sur les réseaux sociaux, tirent encore sur l’ancien chroniqueur politique.
Cheikh Yérim Seck-Astou Dione: Le mariage qui «indispose» les féministes
179
vues

Vendredi 2 septembre 2022, ils se sont dit oui et l’union sacrée est scellée devant Dieu et les hommes. Mais, ces deux stars de la presse sénégalaise, qui ont réussi à cacher leur idylle, ont certainement eu la surprise de leur vie de savoir que leur mariage continue de faire débat sur les réseaux sociaux.

Avec comme principales actrices, des féministes. Ces dernières qui, visiblement, ne « pardonnent » toujours pas au chroniqueur l’affaire de viol au préjudicie d’une fille d’un magistrat pour laquelle il a été condamné, en 2012, continuent de tirer sur M. Seck.

« Culture du viol »

« La réhabilitation des violeurs au Sénégal est la conséquence de la culture du viol dans ce pays On punit les femmes divorcées, on récompense les criminels. Dans un pays normal, il se cache, fiché, surveillé.

Pauvres survivantes, pays des vices prédateurs adulés », a tweeté La Moussoreuse, avec un hashtag #mortsocial. Pour sa part, Ibrahima Badiane renchérit que « ce qui est dénoncé ici c’est le fait de normaliser le viol. Il y a de ces actes qui contribuent largement à cette culture du viol qui est malheureusement ancrée dans la société ».

VOTRE RÉACTION?

#WakhSaKhalatt

https://teledakar.net/assets/images/user-avatar-s.jpg

0 comment

Write the first comment for this!